Neo Santé

Astuces et conseils sur la santé et le bien-être

Comment investir dans les établissements de santé ?

La population française vieillit. La proportion des plus de 65 ans est de l’ordre de 20 % de la population, et ce chiffre continue de croître. La plus forte croissance devrait être observée pour la catégorie du grand âge. On compte actuellement 2 millions de personnes de plus de 85 ans, ce chiffre pourrait doubler à horizon du milieu de ce siècle.

Les investisseurs peuvent tirer parti de ce bouleversement démographique et concilier investissement et placement éthique via le développement d’établissements de santé aux services des personnes dans le grand âge. On vous explique comment.

Préparer sa retraite

Les actifs d’aujourd’hui sont les retraités de demain. Si cela est une évidence, ce qui l’est moins est la nécessité d’anticiper le plus tôt possible sa retraite. Que ce soit dans le choix de son logement (possibilité de se déplacer et de faire les courses même en cas de mobilité réduite) ou dans le fait de s’assurer des ressources financières suffisantes pour mener un train de vie correct.

Face à l’incertitude qui plane sur le régime des retraites, de nombreux épargnants ont pris les devants et se constituent un capital très en amont de la retraite, de quoi assurer une rente décente pour leurs vieux jours. Le gouvernement incite d’ailleurs les épargnants à agir dans ce sens, notamment via le lancement d’une nouvelle solution d’épargne : le plan d’épargne retraite, aussi popularisé sous le terme PER. Les épargnants, qu’ils soient jeunes ou moins jeunes actifs, ont tout intérêt à s’intéresser à ce produit d’épargne très avantageux sur le plan fiscal. Un comparatif de PER pourra les aider à comprendre les spécificités des contrats PER proposés sur le marché. Nous allons voir que ce dispositif permet (entre autres) d’investir dans des maisons de santé.

Les établissements de santé

Les avancées scientifiques et médicales permettent de maintenir les gens plus longtemps en bonne santé, mais malgré cela, le grand âge est très souvent associé à une perte d’autonomie. Pour pallier ce problème, les établissements de santé proposent une offre de services adaptés au grand âge. Ces établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sont connus sous l’acronyme EHPAD.

Les quelques chiffres énoncés en introduction de cet article illustrent la dynamique de ce secteur économique. On parle d’ailleurs de silver economy, en référence à la couleur de cheveux des personnes âgées. Qui l’eut cru ? Aux côtés du secteur des nouvelles technologies, celui du grand âge est l’un des secteurs les plus porteurs pour les années à venir. Ces perspectives favorables attirent de nombreux investisseurs, en particulier dans le monde de l’immobilier, où les établissements de santé apparaissent comme un placement sans risque et offrant de bonnes perspectives de développement.

En termes d’équipement, les maisons de santé disposent d’une multitude de services. Tout d’abord, l’aménagement du bâtiment est adapté aux contraintes des pensionnaires, que ce soit les chambres, les espaces communs, et les jardins. La principale force de ces établissements réside dans le personnel qualifié s’occupant des pensionnaires. Des infirmières et des médecins veillent sur la bonne santé des individus, ainsi que le suivi des traitements médicaux.

Les sociétés civiles de placement immobilier

La bonne nouvelle est que les épargnants individuels peuvent également investir dans des établissements de santé. Pour cela, ils peuvent par exemple souscrire à des parts de SCPI spécialisées sur ce secteur. Les SCPI sont des sociétés civiles de placement immobilier.

Il en existe des dizaines en France, chacune est généralement spécialisée sur un ou plusieurs types de biens immobiliers (bureaux, résidentiel, centres commerciaux, etc.) La situation est actuellement difficile pour le secteur des bureaux et des centres commerciaux. Dans le cas de l’immobilier de bureaux, la généralisation du télétravail pourrait entraîner une contraction durable de la demande, l’excès d’offre sur le marché pourrait incidemment entraîner une baisse des loyers et donc une perte de valeur pour les investisseurs. A contrario, les établissements de santé apparaissent comme un placement épargné par la crise sanitaire, tout du moins sur le plan financier… En sus des EHPAD, certaines SCPI s’intéressent également aux cliniques médicales. Là encore, les perspectives économiques sont très favorables.

Les épargnants peuvent investir dans des SCPI avec un ticket d’entrée très modeste, à partir de quelques milliers d’euros. Cela permet aux investisseurs de facilement diversifier leurs placements sur plusieurs SCPI. Et les avantages des SCPI ne s’arrêtent pas là.

Le mode de fonctionnement des SCPI est très intéressant pour les investisseurs souhaitant déléguer la gestion de leurs placements. En l’occurrence, les associés des SCPI n’ont absolument rien à faire puisque ce sont les équipes de gestion de la SCPI qui gèrent l’acquisition des établissements de santé, leur gestion courante, etc. Et heureusement dans un sens… Puisque gérer une SCI n’est pas une mince affaire, la plupart gère des parcs immobiliers valorisés plusieurs dizaines à plusieurs centaines de millions d’euros. Un avantage de ce mode de gestion est que les actionnaires bénéficient de l’expertise des gestionnaires pour allouer le capital sur les projets immobiliers les plus pertinents.

Fait intéressant : il est possible de préparer (financièrement) sa retraite en investissant dans des SCPI spécialisées sur les établissements de santé via le plan d’épargne retraite (PER) évoqué plus haut dans cet article. Les SCPI peuvent être logées dans le compartiment en unités de compte d’un contrat PER ! Dit autrement, l’épargnant actif se prépare une rente qui le cas échéant pourra servir à financer l’établissement de santé dont il pourrait avoir besoin, en tant que pensionnaire, quelques dizaines d’années plus tard. C’est une stratégie plutôt pertinente puisque le coût des établissements de santé est relativement élevé.

Neo santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page
elit. felis lectus id venenatis mattis elementum